Cinéma

ISMA KEBE : l’envie d’être un acteur caméléon

Dis- moi EMIE, Isma Kebe c’est qui ?

Isma Kebe est un jeune acteur que nous avons vu pour la première fois dans le film publicitaire « La chaussette » réalisé par Frank Ychou pour Apple. Nous l’avons ensuite re-découvert dans « VAUDOU » d’Anis Rhali et suite à cela nous avons eu envie d’en apprendre plus sur cet acteur très prometteur. On vous laisse avec la suite !

E : Tout d’abord peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

I : Moi c’est Isma Kebe, j’ai 23 ans, j’habite à la Courneuve en région Parisienne et je suis comédien depuis 4 ans environ.

E : Quand et comment t’es venue cette passion pour le jeu, le cinéma ?
I : Je dirais depuis le collège. En fait on reprenait des pièces de théâtre avec ma professeure de français, on jouait, on s’amusait et j’ai vraiment découvert une autre passion à ce moment là. Mais jamais je me disais « je vais devenir comédien ».

 

E : Te souviens-tu avoir eu un réel déclic où tu t’es dit « plus tard je veux être acteur » ?
I : Bien sûr, quelques années après, au lycée on m’avait proposé de faire de la figuration dans un long métrage qui se tournait dans mon quartier et j’ai sauté sur l’occasion. Je me suis dit que j’allais pouvoir voir comment ça se passait et en tournant toute la journée en tant que figurant j’ai tellement pris du plaisir du peu que je faisais que je me suis dit : je veux jouer, j’en veux plus, je veux vraiment me lancer pour faire de cette passion un métier.

 

E : On t’a vu pour la première fois dans le court-métrage « La Chaussette » pour Apple. Peux-tu nous parler de cette expérience ? Comment s’est passé le casting et le tournage ?
I : C’était une expérience de fou, magique, magnifique. C’est venu comme ça comme un cadeau du ciel. Le processus de casting était si rapide que je ne me suis pas rendu compte tout de suite que j’avais le premier rôle. Quand mon agent m’a proposé ce casting je n’étais pas sur Paris alors j’ai du faire une self-tape, je me suis filmé seul en m’appuyant sur les instructions de jeu données par le directeur de casting pour ensuite leur envoyer. Le lendemain j’ai eu la confirmation que j’étais validé pour le projet , c’était dingue j’y croyais pas, pour moi il y allait avoir encore d’autres étapes, des call back etc !
Sur le tournage c’était mortel ! J’ai eu la pression forcément car c’était mon premier grand rôle pour une grande marque mais en arrivant sur le plateau j’étais à l’aise et rassuré car j’étais bien dirigé, tout le monde était content d’être là donc j’étais soulagé. Je me suis dit que je ne pouvais que remercier Frank Ychou le réalisateur en me donnant à 100% ! Merci encore à lui et toute l’équipe.

 

 

E : Tu t’attendais à avoir autant de retour sur ce projet ? Qu’est ce que cela t’a apporté ?
I : Oui je m’attendais à avoir des retours mais pas autant ! J’avais plus que ce que j’attendais de base. En même temps ce projet je le gardais précieusement car c’était assez confidentiel, ça bouillonnait dans mon ventre mais j’ai su le garder jusqu’à sa sortie et on va dire que j’ai crée la surprise. Je pense que c’est ça qui a fait que j’ai eu de nombreux retours positifs. Ce projet m’a ouvert des portes avec plus de visibilité et de propositions et c’est important pour un comédien.

 

E : C’est dans le court-métrage VAUDOU d’Anis Rhali que l’on t’a retrouvé. Tu joues ici aussi le rôle principal. Qu’est ce qui t’a plu dans ce rôle et dans ce scénario ?
I : Alors ce qui m’a plu dans ce rôle c’est le personnage du super-héro, si on pouvait m’intégrer dans Marvel je dirais pas non ! C’était une vraie découverte parce que c’est la première fois que je jouais un super-héro c’était très cool de jouer ce rôle et j’ai aimé le fait qu’il ai cet altruisme. Je pense qu’on se ressemble pour ça, j’aimerai sauver des gens dans la vraie vie donc jouer ce personnage c’était un kiff ! Comme on dit « c’est que dans les films que l’on voit ça » et moi je l’ai vécu grâce à ça haha !
La morale de l’histoire m’a vraiment parlé, pour moi dans la vie y’a pas de méchants ou de gentils. Dans le court métrage, sans trop spoiler, Assana est sur la défensive face à l’un des personnages du court et à la fin il se rend compte que ce mec c’est le contraire de ce qu’il pensait donc ça prouve qu’on ne doit pas juger une personne qu’avec un seul de ses actes.

 

 

E : Tu as eu d’autres expériences et ce n’est que le début mais as-tu déjà un projet qui t’as marqué plus qu’un autre ?
I : En vrai j’ai kiffé chacun de mes projets mais « La chaussette » pour Apple reste pour moi THE projet. Pas pour la marque ou le rôle forcément mais pour tout le processus de A à Z. Même si après il y a « VAUDOU » ou « Je suis Caucasien » réalisé par Olivier Riche que je vous conseille de regarder.
E : Quel serait ton rêve en tant qu’acteur ? Quel type de rôle aimerais-tu jouer à l’avenir ? 
I : Mon rêve c’est d’être un caméléon en tant qu’acteur. Pouvoir tout jouer, interpréter chaque rôle peu importe sa couleur de peau d’origine qu’il soit jaune, blanc, noir, violet, multicolore, je veux être ce caméléon, cet acteur de composition qui ne s’arrête pas qu’au même genre de rôle qu’on nous propose souvent. Mon but c’est de me diversifier que ça soit film d’horreur, thriller, comédie, du moment que le scénario est bon, défend une bonne chose et qu’il rend l’histoire belle et bah go !
Après, c’est dans un coin de ma tête mais, c’est vrai que j’aimerai vraiment prêter ma voix à un personnage de dessin animé ! Je pense que ça fait partie de mes rêves.

 

E : Quels sont tes futurs projets ?
I : Alors je sors d’une grosse semaine de tournage pour une campagne publicitaire Uber Eats réalisée par Romain Chassaing, ça sera ma prochaine sortie 2021, ça arrive très vite. Puis après une série télé pour TF1 qui sortira également en 2021 et après en ce qui concerne les tournages j’en ai un en mars. En attendant je passe des castings en attendant de décrocher de nouveaux rôles. J’essaye de me donner à fond et de ne pas ralentir les choses malgré la situation actuelle qui est dure mais il faut rester solide et je reste optimiste pour la suite !

 

 

Merci beaucoup à Isma Kebe pour ses réponses !
Retrouvez Isma Kebe sur Instagram : @ismaakebe pour ne rien louper de ses futurs projets.