Art & Photographie

AMEL – 0IDEEE : une artiste pleine d’ambition

Dis-moi Emie, Amel, c’est qui ?

Amel c’est l’artiste qui se cache derrière @0ideee ! Elle a 18 ans et est en terminale littéraire option arts plastiques ! On vous laisse découvrir son univers.

E : Quand et comment t’es venue cette passion pour le dessin ?

A : C’est très bateau comme réponse, mais depuis petite j’aime les activités manuelles, créer, fabriquer. Je ne sais pas vraiment pourquoi, je pense que ça vient d’une curiosité qui ne me lâche pas. De base, c’était vraiment que le dessin. Plus les années passent, plus je m’ouvre à la culture artistique, au sens que l’on cache derrière ce qui est donné à voir, à ce à quoi j’étais très sceptique comme l’art contemporain par exemple.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @0ideee le

E : Peux-tu nous en dire plus sur ton procédé créatif ?

A : Je dessine plus en support numérique depuis cette année. Ça m’évite de ranger et nettoyer comme c’est le cas pour la peinture ou le dessin traditionnel alors je gagne du temps. En digital, j’ai tout d’abord expérimenté avec Sketchbook sur mon vieil Iphone 5s (application hyper complète, je la conseille à ceux qui veulent débuter, gratuité oblige !). Ensuite, ça a été sur tablette graphique, puis en ce moment, c’est sur Ipad Pro avec un Apple pencil sur Procreate. Je trouve qu’il n’y a rien de spécial dans mes dessins, je ne suis pas vraiment de style particulier ou un processus créatif qui m’est propre et je n’en cherche pas non plus. Très simplement, je prends une photo de référence et je me lance. Après ça m’arrive de dessiner sans modèle, dans ce cas, mon cerveau fait un mix des visages que j’ai pu voir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @0ideee le

E : Qu’est-ce qui t’inspires le plus pour dessiner ?

A : Pour être honnête, les dessins que je poste en ce moment c’est plutôt pour me faire de l’argent et en mettre de côté pour la vie d’étudiante en galère qui m’attend ! Pour ce qui est des créations personnelles, je m’inspire de belles photos que je vois sur Instagram (celles d’utilisateurs que je connais ou non, de photographes…). Je pense notamment à celles d’Aïda Dahmani ou Silina Syan que j’ai découvert sur @echobanlieues. J’aime beaucoup les sujets qu’elles choisissent, le style esthétique qu’elles ont et l’atmosphère qu’elles transmettent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Aïda Dahmani (@aida_dahmani) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sili ✨ (@silinasyan) le

E :  Nous avons remarqué que tu dessinais plusieurs personnalités connues, c’est ce que tu préfères faire ?

A : Pas du tout, en fait si j’ai dessiné des célébrités c’est surtout pour avoir plus de visibilité pour mes commissions. Il y en a des milliers de clichés de personnes plus intéressants d’un point de vue technique et esthétique à dessiner. Le dessin c’est pas non plus ce que je préfère le plus, même si c’est une pratique riche, nourrissante et qui perfectionne le regard. Je crée des personnages aussi, par goût pour le cinéma d’animation et pour participer très modestement à la représentation inclusive. J’ai tendance à conférer un sens quand je crée personnellement. Je ne les poste pas sur mes réseaux mais ça va de la couture, en passant par la sculpture, les installations, le montage vidéo… Ce qui captive surtout mon attention c’est le lien entre la création et l’intention. Ça prend encore plus d’importance pour moi lorsqu’il s’agit de véhiculer un message engagé ou justement mener son engagement à travers l’art, et pas forcément au sens strict du terme. Je pense par exemple à Sara Sadik, Hassan Hajjaj, Samia Ziadi, Khaled Jarrar et plein d’autres. C’est un peu devenu un principe que je suis, mais je ne méprise pas pour autant la forme sans le fond.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @0ideee le

E : Tu as un dessin préféré, un dessin dont tu es la plus fière ? 

A : Celui ci c’est mon préféré du moment, sans raison particulière. D’ailleurs je ne connais même pas la personne en question. Pour le coup, c’est vraiment la forme pour la forme !

Amel – @0ideee
E : Tu aimerais faire de cette passion ton métier ?

A : J’aimerais travailler dans le domaine artistique, mais je ne sais pas encore quel métier exactement. Pour me rassurer, je me dis que d’ici là il y en aura certainement des nouveaux !

E : Si tu devais nous donner quelques comptes Instagram d’artistes émergents tu nous proposerai d’aller suivre qui ?

A : Il y en a énormément ! Je vous conseille @dessinemoi1moutonn, @sofianewhoknocks, @pejxeem@comoe_josue, @sssimsim@emirshiro.

E : Quels sont tes projets ?

A : Dans mon cerveau ça fuse d’idées, mais j’ai du mal à tout planifier en une journée : des to-do lists qui n’en finissent jamais et que je ne respecte même pas. Mais je veux expérimenter le 3D, réessayer l’animation, revenir aux bases du dessin traditionnel (stylo bic / crayon à papier) et éventuellement mettre en forme les projets plus poussés que j’ai en tête. Après j’ai d’autres priorités en cette période de Ramadan et par rapport aux cours. Je pense que je vais (encore) reporter mes projets pour plus tard.

Merci Amel d’avoir répondu à nos questions !
Rendez-vous sur son Instagram @0ideee pour suivre son travail et connaître ses commissions si vous souhaitez un dessin personnalisé !