Art & Photographie

HÉLÈNE LAHOURCADE : les portraits revisités par LaloutreBordelaise

Dis-moi EMIE, Hélène Lahourcade, c’est qui ? 

EMIE vous présente Hélène Lahourcade, une jeune graphiste connue sur Instagram sous le nom de LaloutreBordelaise. Elle nous parle ici de ses illustrations et de ses inspirations afin de nous faire découvrir dans son univers artistique.

E : Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter ?

H : Alors, je suis Hélène Lahourcade. Native du bassin d’Arcachon, et Bordelaise d’adoption depuis plus de 5 ans aujourd’hui. Je suis diplômée d’un BAC+4 Responsable Communication. Je me suis lancée à mon compte début février 2020, tout en continuant mon CDD dans un grand groupe Bordelais.

E : Qu’est-ce qui t’as amené vers le graphisme ?

H : J’ai toujours eu un attrait pour le dessin, élevée à la BD et aux mangas, j’ai toujours essayé de reproduire des dessins. Durant mon adolescence, j’ai échangé mon crayon contre un appareil photo, mais depuis 4 ans aujourd’hui, je me suis remise à une forme de dessin, le graphisme. De nature créative, j’ai toujours aimé réaliser diverses créations lors de mes cours en BTS Com’. La suite Adobe est un super outil pour acquérir des bases de graphisme. Avant LaloutreBordelaise, je réalisais mes créations depuis Illustrator avec mon écran et ma souris (la galère), mais c’était mon moment d’évasion après une journée dans un travail uniquement alimentaire. Mon copain s’est très vite rendu compte que je devais continuer à progresser dans le graphisme, car je m’y épanouissais, et Noël dernier, il s’est cotisé avec mon père afin de m’offrir une tablette graphique. Depuis que je l’ai, je dessine tous les jours avec, et c’est un vrai bonheur !

E : Quelles sont tes inspirations ?

H : C’est compliqué de répondre ! Au début, c’était tout particulièrement l’univers du cinéma, puis l’univers de la Pop Culture. Aujourd’hui, je fais avant tout ce qui me plaît ! Mais si je devais avant tout citer des inspirations, je dirais Hayao Miyazaki (fondateur et dessinateur du studio Ghibli), sa patte artistique est magnifique, son approche des couleurs, du détail. A contrario, j’ai aussi l’illustratrice CocoDavez sur Instagram que j’ai découvert peu de temps après m’être lancée dans le graphisme.

E : Pourquoi fais-tu principalement des portraits ?

H : Car au tout début de mon compte, je reprenais des scènes de films cultes. J’ai également essayé de faire des bâtiments bordelais comme la Cité du vin, mais je me suis rapidement rendu compte que les paysages ou les bâtiments étaient mieux mis en valeur sur les photos que je pouvais faire ! Après, il m’arrive de reproduire des paysages pour des commandes, mais je prends plus de plaisir en retravaillant les portraits. Au tout début, je ne faisais que les contours, petit à petit, je rajoute des détails de visages comme des lèvres ou des yeux (quand je suis satisfaite du rendu).

E : Quelle est la création dont tu es la plus fière ?

H : Je dirais mon portrait de Ariana Grande pour sa couverture d’album. Je commence à être fière du détail rendu sur les lèvres et également des mèches de cheveux ! De plus, j’aime beaucoup l’ambiance que cette illustration apporte. Les couleurs sont douces et chaleureuses.

E : Quel rêve aimerais-tu réaliser en tant qu’artiste ?

H : J’aimerai pouvoir continuer à dessiner par passion, voir mes créations décorer des intérieurs de maisons. Cela fait chaud au cœur de se dire que des personnes apprécient ton travail.

E : Quels sont tes projets pour le futur ?

H : Actuellement, j’ai un travail alimentaire car le contexte à Bordeaux fait que la Communication est un secteur bouché. Ce que je vais répondre ici va aussi avec la question précédente. Mon projet est de faire de l’expérience en communication en réalisant divers projets comme la création d’images de marque, création de site internet ou de charte graphique. J’aimerais joindre mon amour de la communication et ma passion pour le graphisme.  Mon projet est de pouvoir en vivre, et de développer mes compétences dans ces deux domaines à la fois différents, mais qui selon moi se complètent.