Musique

JOY CROOKES : portrait d’une jeune femme à la voix intemporelle

Dis-moi EMIE, Joy Crookes, c’est qui ?

Joy Crookes, c’est cette voix douce typée soul/jazz que l’on entend partout à Londres… 

Joy Crookes est une jeune femme de 20 ans, avec une voix incroyable. Elle est d’origines bangladaise de sa mère et irlandaise de son père. C’est à Elephant & Castle, le quartier au sud de Londres où elle passera son enfance, qu’elle commence la musique en décidant de chanter sa peine. 

Elle reprend à 15 ans le morceau « Hit the Road Jack » de Ray Charles sur sa chaîne Youtube et se fait repérer par une compagnie de management. Prenant la chose vraiment à cœur, elle décide alors de quitter l’école puis de prendre un job alimentaire dans un restaurant pour écrire ses textes la nuit. Par la suite et pour son plus grand plaisir, elle trouvera un propriétaire qui lui laissera les clés de son studio. 

Elle dit de son art, qu’il est le fruit de son environnement. Ses chansons traitent de ses relations, elle extériorise en musique et partage ses ressentis par rapport au contexte culturel britannique actuel. La problématique du Brexit se posant, elle y trouve une grande inspiration. 

C’est après son passage chez COLORS en décembre 2017 qu’elle réussit enfin à se faire un peu remarquer. Elle performe « Mother May I Sleep with Danger ? » un titre pop/soul/jazz de son premier EP : Influence  ; accompagnée de son guitariste Charles J Monneraud et la machine est lancée… 

Ses inspirations ?

Ses inspirations lui viennent : de son idole Frida Kahlo (car elle peut s’identifier physiquement et culturellement à elle), Eartha Kitt pour son côté féministe (qu’elle n’hésitera d’ailleurs pas à sampler dans son morceau Man’s World), des albums de Gregory Isaac, Alicia Keys pour sa douceur, Nusrat Fateh Ali Khan, The Clash ou encore Nirvana et de ses origines.

Par la suite elle assure les premières parties de Jacob Banks et finalement se lance en solo dans une tournée européenne en présentant son nouvel EP signé chez Sony (en 2018) : Reminiscence. 

Le morceau préféré d’EMIE est : « Don’t Let Me Down » : 

Un morceau d’une simplicité et d’une élégance incroyable. Le clip nous montre une chorégraphie de corps à l’effigie du bouddhisme, religion pionnière au Bangladesh. Ce morceau est également un message pour son ex petit-ami. Elle confie avoir écrit cette chanson en 10 minutes. Celle ci lui a fait prendre conscience de beaucoup de choses sur sa relation et sur elle-même.

Qu’a t-elle de si particulier ? 

Joy a une voix intemporelle, elle défend de vraies valeurs, elle est féministe et classe. 

Le style Joy Crookes ? 

Un t-shirt Frida Kahlo ou un bandeau.

Des tresses, bijoux ethniques en or, un béret parisien, une cigarette, des tenues toujours un peu British. 

Où peut-on la retrouver ? 

Sur les plateformes musicales comme Itunes, AppleMusic, Deezer, Spotify, Youtube et sur les réseaux sociaux (@joycrookes) ou encore dans les rues de Londres…