Musique

ITO : jeune rappeur à cœur ouvert

Dis-moi EMIE, ITO, c’est qui ? 

Aujourd’hui Emie est partie rencontrer ITO pour vous. Dans cette interview, ce jeune rappeur revient sur son parcours, mais aussi sur sa vision de la musique.

E : Peux-tu nous décrire le style de musique que tu fais en quelques mots ?

I : Je fais du rap, mais j’essaie toujours d’apporter une touche dansante ou électronique dedans.

E : Depuis combien de temps fais-tu de la musique ?

I : Ça remonte en 2009, j’ai commencé par faire de la guitare et du reggae.

E : D’où t’es venu cette idée ?

I : Oula, c’est confus, vouloir faire comme les personnes que j’admirais, je suppose. L’envie de prendre aussi une certaine place.

E : Quels sont les artistes qui t’inspirent ?

I : Je m’inspire que tout, vraiment. Mais si je dois en citer 5 du moment ce serait : JOSMAN, AsapRocky, Rema, Manu Chao, Tiken Jah Fakoly.

E : Quels sont les thèmes que tu abordes dans tes textes ?

I : Je fais des textes avec des vrais thèmes et d’autre plus léger. Ça marche en “phase” en ce moment, c’est : l’amour, la violence, et l’incompréhension.

E : Avant Suave combien de morceaux as-tu sorti ?

I : En solo j’ai sorti des sons sous un autre nom, y en avait six en tout. Sinon avec mon ancien groupe on a dû en sortir une quinzaine.

E : En tant qu’artiste indépendant, comment t’organises-tu afin de promouvoir ta musique ?

I : Toutes mes entrées d’argent sont réinvesties dans la promotion de mes nouveaux titres. Je paie Youtube, Facebook et Instagram pour mettre en avant mon son. J’apporte toujours des clips avec un concept particulier pour m’assurer qu’une fois qu’ils verront le clip, les gens seront intrigués.

E : Pour toi qu’est-ce que signifie être un artiste ?

I : Un artiste créée un objet qui va toucher émotionnellement d’autres personnes.

E : Penses-tu qu’il est nécessaire d’avoir un style vestimentaire atypique pour se faire connaître dans le monde de la musique ?

I : Nécessaire, non, l’exemple c’est Rémy. Mais faut se démarquer et surtout dans le rap. T’attires plus l’œil quand t’es habillé en orange avec les cheveux vert que si t’es dans ton petit pull Zara noir.

Un style vestimentaire atypique ça t’aide aussi à t’exprimer autrement dans la musique. C’est cool de porter des trucs dont les autres n’auraient pas voulu mais toi t’as réussi à le twister pour que ce soit stylé.

E : Et toi, choisis-tu avec soins tes tenues lors de tes clips ?

I : Oui, pour les prochains titres je le ferais. Je viens de comprendre que la sape, c’était important. Avant, je m’en suis toujours foutu parce que je voyais surtout ça comme une forme d’arrogance. J’ai grandi, je perçois ça comme une forme d’expression.

E : Quels sont tes prochains projets musicaux ?

I : Sortir un maximum de clip pour créer mon identité visuelle. Ensuite dégager un revenu de la musique pour pouvoir avoir les moyens de faire un EP.