Art & Photographie

CLARYSSE OLIVIER : une illustratrice qui lie son art à la mode

Dis-moi EMIE, Clarysse Olivier, c’est qui ?

L’interview mode de Clarysse Olivier

Emie est partie rencontrer Clarysse Olivier, une jeune illustratrice et graphiste pleine de talents qui a récemment lancé sa propre collection. Emie l’a interviewé pour parler art et mode autour d’un café.

E : Qui es-tu ? 

C : Je suis Clarysse allias @sailor.mind sur instagram, j’ai vingt-cinq ans, et je suis illustratrice et graphiste à mon compte.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sailor (@sailor.mind) le

E : Parle-nous de ton travail, qu’est-ce que tu aimes le plus faire ? 

C : J’ai un rapport très instinctif à la création, je dessine depuis que j’ai l’âge de tenir un crayon. J’ai toujours été fascinée par l’art du portrait, aussi classique que cela puisse paraître, il s’agit d’une discipline qui est selon moi intemporelle et moderne. J’ai expérimenté beaucoup de techniques avant de trouver celle qui me pourrait me permettre de traduire de manière hyperréaliste l’expressivité d’un visage.

Depuis plusieurs années, j’utilise le stylo bic et encore plus récemment un stylo micro à pointe 005.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sailor (@sailor.mind) le

Parallèlement je crée des collages numériques dans lesquels je fais vivre ensemble différentes matières, formes, textures. Je conçois ces visuels comme des “tableaux” organiques et je pense chaque éléments portant mon attention sur la composition, le mouvement et l’harmonie des couleurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sailor (@sailor.mind) le

E : Tu as récemment lancé une collection de t-shirts et tote bags avec tes propres dessins, peux-tu nous en parler ?

C : À vrai dire, je rêvais secrètement de transposer mes illustrations sur du textile ayant un attrait particulier pour le monde de la mode depuis toujours. Le projet a commencé sur un coup de tête. C’est quand Inès, une amie très proche à imprimé pour moi un de mes dessins sur un tote bag que j’ai réalisé à quel point mes illustrations s’y prêtaient ! Nous avons tout de suite commencé à penser une collection de tote bags portraits. Dans la foulée, j’ai eu l’idée de transposer certains collages en dessin, pour étoffer la collection.

Imprimer sur des t-shirt était la suite logique du projet, et pourquoi ne pas sortir une petite collection capsule décoration, avec des housses de coussin illustrées par exemple?
Nous y travaillons…

E : Tu travailles avec des imprimeurs ?

C : Jusqu’à ce jour, tous les produits de ma collection ont été imprimés par Arteesan, un petit imprimeur qui travaille très efficacement. Il est très à l’écoute, rapide, et ses impressions sont vraiment très belles ! Vous pouvez le contacter via son site ou sur rendez-vous dans son atelier à Paris situé dans les locaux des Grands Voisins.

E : C’est important pour toi la mode éthique ? 

C : L’éthique est très importante pour moi. C’est un mot qui se conjugue difficilement avec la mode de nos jours étant donné ce que cette industrie est une catastrophe en terme de pollution et de déchets. Nos Tote Bags sont produits éthiquement, ils sont imprimés et stockés en France, à Paris. Nous souhaitons, une fois le projet sur les rails, continuer à aller vers des tissus recyclés, et des démarches éthiques, etc..

E : Le monde de la mode, c’est quelque chose qui t’as toujours attiré ?

C : J’ai toujours été fascinée par ce monde, bien que je ne me sente pas réellement proche de ceux qui la font. La mode selon moi, est à la fois vecteur du pire comme du meilleur en terme de créativité. Je dirais qu’il y a plusieurs façons d’aimer la mode, plusieurs façons de s’exprimer à travers elle. Je suis plus attirée personnellement par des créations moins normées, moins codées, plus artistiques.
J’aime beaucoup le style de publications de Dazed and Confused, Purple, ou Antidote.

E : Comment définirais-tu ton style vestimentaire ?

C : Je dirais que mon style est minimaliste, assez sport, confortable, et brut.
Il évolue régulièrement, je suis une obsessionnelle. En ce moment, c’est le gris mon obsession, le coton côtelé aussi. Mes influences sont asiatiques, j’adore la mode coréenne.
Il m’arrive de trouver quelques pièces de seconde main quand j’ai de la chance, mais je n’achète jamais pour acheter. Je m’habille donc la plupart du temps dans de grandes enseignes, les rayons basiques sont mes préférés.
Je me suis beaucoup documentée sur les questions éthiques de la production de vêtements (de la fast fashion à la haute couture) et malheureusement, même si j’en avais les moyens, la production des vêtements soit disant “éthiques” n’est pas toujours transparente, les “cotons bio éthiques” ne sont apparemment que des mélanges de cotons qui viennent du monde entier.
Pour que ma consommation de vêtements soit la meilleure possible dans mes moyens, j’achète peu, uniquement si coup de coeur, je garde mes vêtements des années, voir des dizaines d’années. Je les vends, ou les donne quand je ne les porte définitivement plus.

E : As-tu des marques favorites ou des créateurs favoris ?

C : Je n’ai pas beaucoup de références en haute couture, qui est un milieu intéressant mais assez éloigné de moi et de mon quotidien. J’apprécie entre autre le travail de Stella Mc Cartney pour ses choix tranchés, et son éthique. J’aime aussi beaucoup ce que propose la maison Versace.
Sinon, j’affectionne vraiment les marques plus populaires, telle que Calvin Klein, Puma.. Ou Bershka, dont la direction artistique est sublime, soyons honnête !

E : Quels sont les artistes qui t’inspires le plus aujourd’hui ?

C : J’aime beaucoup le travail de Marietta Varga, dont le feed instagram est irrésistible. Elle est photographe, et ses photos m’apaisent, les couleurs douces et la lumière font toute la qualité de son travail.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marietta Varga (@mattivarga) le


Tishk Barzanji, basé à Londres, qui, lui est un peintre numérique. Il imagine des espaces très architecturaux, j’adore la luminosité et la colorimétrie de son travail.
Je peux aussi citer un collagiste, Jason Milios, un jeune artiste numérique basé à Athènes, qui s’inspire de Pablo Thecuadro pour réaliser des collages surréalistes hypnotiques.

E : Les 3 comptes Instagram qu’on devrait suivre ?

C : Je propose @fleurrell si vous aimez la décoration et les ambiances hyper cosy,
@_antoinettelove_ qui détourne des photos de personnalités publiques sur un ton humoristique, et @violaineetjeremy qui représente à mes yeux la crème de la crème du graphisme et de l’illustration !

E : Tu as des projets à venir ?

C : Je pense donc étendre de plus en plus ma collection de Tote bags et de vêtements.. et lancer une collection capsule décoration avec des housses de coussins à motifs.
Je souhaite également lancer ma boutique (tout d’abord sur vinted) puis un shop en ligne si les ventes continuent d’augmenter, dès qu’ils sortiront vous trouverez tous les liens sur mon compte instagram @sailor.mind.

Mes dessins seront très prochainement disponibles sur papier en impression HD, et les tirages seront limités !

Merci à Clarysse Olivier pour cette interview.